Transformer vos succès en victoire

Young businesswoman in suit and cook hat holding pan. Mixed media

Être au cœur de la gastronomie ou être le cœur de la gastronomie : c’est la différence entre avoir des succès et connaître la victoire.

Dans le secteur d’activité de la restauration, la victoire est souvent symbolisée par la reconnaissance des guides, le Guide Gault & Millau étant le guide de préférence et le Michelin, le guide de référence. Dans l’esprit du consommateur, le troisième guide c’est Tripadvisor. Cependant, il a du mal à être accepté par la profession car cette entreprise ne sait pas réguler les débordements de prise de parole de certains internautes.

La question centrale de ce billet, consiste à savoir comment pouvons-nous conduire une entreprise de haute performance à une victoire, là où nous savons qu’il y a peu d’élus.

Lorsque j’interviens sur ces thèmes auprès des équipes et des dirigeants, je me rends compte que les éléments déterminants de confusion sont d’une part entre la mission et la vision, et d’autre part entre les objectifs et la conséquence.

LA MISSION ET LA VISION :

La vision d’une entreprise est rare. Elle est souvent connue par les dirigeants ou les chefs de cuisine, mais elle reste personnelle et peu expliquée. C’est ainsi que chacun se concentre sur la délivrance du message de la mission, qui devient incompréhensible sans ce travail préparatoire de la vision. Sans comprendre le sens profond de la vision de l’entrepreneur, au mieux les équipes flirtent avec un ou quelques succès.

La vision, c’est offrir le portrait d’un état futur et désirable de votre entreprise. C’est savoir faire la synthèse d’une offre à vos collaborateurs, qui soit suffisamment optimiste pour qu’elle soit inspirante et motivante au quotidien.

Elle demande nécessairement de s’entourer différemment. Comprendre, par exemple, que le comptable ne devient plus le seul conseil de l’entreprise, pour deux raisons :

  • Il ne regarde jamais devant lui mais derrière lui, car il analyse les chiffres du passé et enferme le dirigeant dans une vision de l’équation binaire, qui gomme l’audace nécessaire à l’entrepreneur.
  • Les hommes des chiffres sont importants, mais pas essentiels si vous cherchez une victoire.

Compte tenu que seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin, si au cœur de votre parcours, vous vous engagez à réaliser la synthèse de votre vision, toutes les missions seront comprises, acquises et progresseront.

LES OBJECTIFS ET LA CONSÉQUENCE :

La vision, une fois établie, révèle les nouveaux défis et simplifie la prise de décision, elle donne la direction.

Rapidement nous pourrions penser que l’obtention d’un 15/20 ou d’une étoile deviennent alors les objectifs, et c’est souvent ici que la seconde confusion réduit cette victoire.

L’objectif, c’est améliorer l’expérience client, définir le territoire d’expression de sa cuisine et expliquer sa stratégie de marque. Ainsi, les clients viennent en plus grand nombre, l’entreprise trouve son équilibre financier permettant d’envisager de nouveaux investissements à tout niveau, y compris sur les ressources humaines. La conséquence, c’est effectivement une nouvelle distinction des guides gastronomiques, qui, par leurs protocoles de notation, remarquent la progression constante.

Un guide n’a jamais attribué une nouvelle étoile en misant sur votre potentiel à devenir meilleur.

Les guides ne font pas un pari sur l’avenir, leur mission consiste à éclairer leurs lecteurs à un instant T, et c’est pourquoi ils récompensent le niveau que vous avez déjà atteint avec vos équipes.

C’est pour cela qu’une meilleure distinction est une conséquence, et que ce paramètre ne doit pas entrer dans les objectifs.

Demain, vous ne direz plus : « je veux être le meilleur restaurant de la région » mais sûrement «  je souhaite qu’ensemble nous atteignons 95 % de satisfaction client, et qu’au cœur de notre processus nous sachions animer l’innovation et la transmission de nos savoirs »

Partager ce billet