L’étoilé décomplexé

Portrait of cute little blond girl in countryside, summertime

Alors que nous pouvons penser que les cartes sont jouées pour l’édition du guide 2017, « plier les gaules et attendre » serait une des situations les plus délicates pour les restaurants cherchant à faire progresser leur expérience client et ainsi être remarqués, car en réalité, le seul qui reste important, c’est le client, et lui, il vient toute l’année.

Ce client, vous le savez, il a évolué. Dans son esprit, il n’existe plus seulement les guides historiques « marques caution » mais aussi les guides d’avis de consommateurs. Ces derniers prennent des parts de marché importantes auprès d’eux et influent dans le choix d’une maison.

Ainsi, répondre aux nouvelles demandes, n’est-ce pas tout simplement être décomplexé pour être au plus proche de votre marché… Comptez le nombre de personne qui ont une cravate dans votre restaurant, si je ne dîne pas chez vous… personne 😉
Oui, la nouvelle génération de clients est agile, audacieuse, curieuse, enflammée… et je partage ce même état d’esprit, mais avec une cravate.

Le billet de cette semaine sera donc plus court que d’habitude : Equip’hotel oblige… où j’aurai peut-être le plaisir de vous revoir ou de vous rencontrer.

Ainsi dans ce format écourté, j’ai tenté de déceler quelques réflexions sur cette idée de gastronomie d’avenir décomplexée que j’aime tant partager avec vous.

• L’étoilé décomplexé est le lieu des beaux produits, intacte de chimie, qui seront sublimés par la créativité des hommes et des femmes qui le transposent dans leurs propres univers.

• L’étoilé décomplexé s’attachera à la qualité de sa carte des vins, car elle deviendra dans les années à venir un critère de décision de réservation auprès du consommateur.

• L’étoilé décomplexé ne sera plus seul en photo dans la presse, sa compagne, son compagnon, s’ils partagent sa vie professionnelle seront de plus en plus mis en avant, car en réalité le succès ne peut être vécu que s’il est partagé.

• L’étoilé décomplexé réfléchira sur le plan de carrière de ses collaborateurs, certains resteront que quelques temps et d’autres s’ancreront dans son territoire car ils sentiront cet engagement et cette vision de quête d’excellence nécessaire au client pour lui permettre de s’évader quelques heures autour d’un repas.

• L’étoile décomplexé aura deux seconds : celui qui est en cuisine et celui qui est en salle, car le client est de plus en plus attaché aux relations, la chaleur d’un accueil et la sensibilité des meilleures attitudes liées à l’art de recevoir.

• L’étoilé décomplexé n’aura plus de conviction du « comment il faut faire », mais entrera dans un apprentissage perpétuel sur « son savoir-faire » pour le transmettre à la future génération.

• L’étoilé décomplexé déjeunera ou dînera au moins une fois par mois dans son propre restaurant, pour sentir, comprendre, et entrer dans un processus continu d’amélioration de la qualité.

• L’étoilé décomplexé… je vous laisse le plaisir de prolonger vos idées sur les réseaux sociaux !

Bon week-end à vous tous et peut-être rendez-vous à Paris 😉

Partager ce billet